Les fiches pour réviser : 10 conseils pour étudier du vocabulaire (ndls, anglais, etc.)


Dans l’apprentissage d’une langue quelle qu’elle soit, étudier le vocabulaire est incontournable. J’ai, personnellement, étudié de nombreuses langues (japonais, chinois, arabe, hébreu, langue des signes francophones de Belgique, turc, …) et même si je ne les parle pas toutes couramment, je possède encore un vocabulaire très riche. Le secret ? Des méthodes de travail efficaces que je vous propose sur mon blog. Ici, je vous livre 10 conseils pour optimiser l’apprentissage d’un grand nombre de mots de vocabulaire. Sans être un as de la mémorisation, juste en appliquant quelques principes, il est possible d’enrichir considérablement votre vocabulaire. Lisez bien tous les conseils avant de commencer vos fiches 😉

1.Étudier le vocabulaire : STOP aux listes (!) Utiliser des fiches

fiches pour étudier vocabulaire

Un « drame » dans tous les cours de langues ce sont les listes de vocabulaire… Ces listes, en plus d’être à rallonge et parfois sans fin, sont, pour le dire simplement, mal foutues. Je n’entrerai pas dans les détails du fonctionnement de l’attention ou de la mémoire mais croyez-moi sur parole, les listes n’ont aucune dimension pédagogique. Préférez des petites fiches dont nous verrons l’utilisation optimale dans cet article.

Je vous recommande donc de prendre des listes que vous trouverez dans différents sites ou dans vos cours, et de les transformer en outils pédagogiques efficaces.

2.Prendre des fiches de couleurs différentes (au moins 3 couleurs)

fiches bristol

Qu’il s’agisse du vocabulaire en néerlandais, anglais ou n’importe quelle langue, il y aura toujours principalement des verbes, des adjectifs, des noms communs. Il y a bien entendu des expressions à connaitre et étudier mais je n’en parlerai pas dans cet article. Il sera utile dans l’apprentissage du vocabulaire de prendre des fiches de couleurs différents pour les grandes catégories de mots : par exemple, les noms communs sur des fiches blanches, les verbes sur des fiches jaunes et les adjectifs sur les fiches bleues.

Astuce : Si vous n’avez que des fiches blanches, vous pouvez colorier le contour de vos fiches d’un trait au fluo, cela vous aidera à distinguer les catégories de mots.

[amazon_link asins=’B00474666M,B01M2ZBJHP’ template=’ProductCarousel’ store=’remotivation-21′ marketplace=’FR’ link_id=’b9b002f8-f0ca-11e8-a146-236e67cdfd16′]

3.  Relier/attacher les fiches entre elles

Astuce : si vos fiches sont trop grandes, découpez-les!

étudier le vocabulaire en néerlandais

Il existe des boites à fiches très pratiques (les boites à chaussures font tout aussi l’affaire…). Mais qui dit fiches volantes, dit fiches disparues. Surtout avec des apprenants plus jeunes. Je vous recommande  de perforer les fiches et les mettre dans une farde. C’est la solution la plus simple pour les garder ensemble et ne pas les perdre. Utiliser une farde permet également de les manipuler aisément (nous verrons aux points 9 et 10 pourquoi).

[amazon_link asins=’B0021T06MK’ template=’ProductCarousel’ store=’remotivation-21′ marketplace=’FR’ link_id=’199ce4d8-f0cb-11e8-ae2f-1900152991b2′]

4. Indiquer UN SEUL MOT par fiche

Lorsque j’apprenais une langue dans une classe, j’ai très souvent vu des personnes faire des fiches de vocabulaire. Un détail me frappait particulièrement : la quantité d’informations sur chaque fiche. Plein de mots, du fluo, une petite écriture… Retenez cette information simple et essentielle pour étudier : UNE fiche = UNE information. En ce qui concerne le vocabulaire cela signifie, UNE fiche = UN mot de vocabulaire. Mais attention, et c’est le point suivant, le mot de vocabulaire et son correspondant ne DOIVENT pas de trouver du même côté

5. Utiliser le côté pile pour le français

Votre fiche se compose de deux faces. Un côté pile, qui est le côté que vous voyez en premier quand vous ouvrez votre farde et un côté face. Je vous invite à écrire sur le côté pile le mot à étudier en FRANÇAIS. Vous pouvez écrire sur toutes les faces de vos fiches, les mots à étudier en français.

6. Utiliser le côté face pour la langue étudiée

étudier le vocabulaire

Côté face, indiquez la traduction du mot côté pile. Il est impératif que d’un côté on trouve le mot et de l’autre sa traduction. Ne mettez JAMAIS un truc du style « boire = to drink » sur une fiche. Mettez « boire » d’un côté et derrière « to drink ».

7. Ajouter des « indices de mémorisation » côté pile

Cette astuce fonctionne pour les mots faciles ou difficiles. Je la recommande surtout lorsque les mots sont moyennement ou très difficiles à mémoriser pour vous.

Obligez-vous à trouver, côté pile (côté français donc) ce que j’appelle un indice de mémorisation. Un indice de mémorisation c’est quoi ? Il s’agit d’un indice (comme son nom l’indique) qui permet d’aider (j’ai bien dit aider) le cerveau à trouver la réponse. Il connectera ainsi, au fur et à mesure des répétitions, le mot en français et sa traduction. Cette connexion peut être créative et complètement farfelue, elle doit répondre à un seul critère : en regardant l’indice, vous devez pouvoir retrouver la traduction. Important : dessinez cet indice au crayon pour pouvoir le gommer lorsque ce ne sera plus utile. 

Exemple :

DEVINER (indice : image d’un rat) => réponse côté face RADEN

REGARDER (indice : dessin d’un cake) => réponse côté face KIJKEN

LE VERRE (indice : image d’une glace) => réponse côté face HET GLAS

etc.

Attention : Les indices de mémorisation ne doivent pas être connus de tout le monde, le plus important est que la personne qui étudie comprenne son indice. La créativité et l’inventivité sont importantes ici! lâchez-vous ! Le but étant d’y arriver, au fur et à mesure, sans les indices. 

8. Faire attention aux pièges côté face

étudier le vocabulaire

Une fois que toutes les fiches côté pile possèdent les indices de mémorisation, il est temps d’identifier et de mettre en évidence les pièges.  Par exemple le mot « adresse » se dit « address » en anglais. Facile n’est-ce pas ? Il existe de nombreux mots de vocabulaire relativement « faciles » mais où le piège réside dans l’orthographe. Côté face, il faut mettre en évidence les lettres, accents, etc. qui sont importants. Pour cela, considérez ces 2 règles suivantes très simples : la couleur et la taille. N’hésitez pas à exagérer, le cerveau se souvient beaucoup plus facilement de ce qui est hors norme.

Astuce pour le néerlandais : une grande difficulté concerne les mots en « het » et les mots en « de ». Je vous invite à surligner tous les articles (le, la, …) qui deviennent des « het ». Côté face, vous surlignez également le « het » dans la même couleur. L’idée étant que lorsque vous voyez « le verre » avec « le » en orange, vous comprenez que ce sera un « het » à la traduction. 

9. Regrouper les fiches

Vous possédez un bon tas de fiches qui reprend le vocabulaire à étudier. Vous avez des fiches de couleurs différentes avec des indices de récupération côté pile et le mot traduit côté face. La couleur des fiches vous permet de savoir si ce sont des verbes, des adjectifs ou des noms communs. Mais le « classement » n’est pas fini. Il est impératif à ce stade de regrouper les fiches qui vont ensemble. Le cerveau retient plus facilement les informations qui ont un lien entre elles. Le premier réflexe est de regrouper les fiches par thème : les mois, les jours, le vocabulaire de la maison, etc. C’est un très bon début.

Un autre classement essentiel pour faciliter l’étude est ce que j’appelle le classement « FaMoDi », je n’ai pas trouvé mieux. Ce classement du vocabulaire consiste à classer les mots selon qu’ils sont faciles (les mots ne changent pas ou presque pas d’une langue à l’autre comme adresse/address, excuse/excuse), moyens (par exemple les mots changent mais sont très courants ) et difficiles (par exemple les mots qui n’ont rien à voir d’une langue à l’autre et/ou sont peu courants en plus).

D’autres classements peuvent exister comme « les verbes réguliers » « les mots en het » « les adjectifs qui s’accordent d’une certaine manière » etc. Plus vous avancez dans l’apprentissage d’une langue, plus de nouveaux classements peuvent être créés. 

10. Réviser de manière optimale

Vous avez tout votre tas de fiches avec les mots en français d’un côté et la traduction derrière. Ces fiches se trouvent dans une farde, reliée entre elles ou dans une boite dédiée. Bien. Comment les étudier ? Voyons 4 astuces qui aideront à répéter efficacement, je vous propose ici des astuces pour augmenter la qualité d’études du vocabulaire. Si vous bloquez pour les temps primitifs en néerlandais, c’est ici que ça se passe.

Ce travail d’élaboration de fiches demande du temps mais au fur et à mesure, vous enrichissez le vocabulaire à étudier. Le temps de préparation des fiches, de recherche d’un indice de mémorisation, etc. est un temps d’étude active qu’il ne faut pas négliger. De plus, les fiches peuvent être ressorties à chaque contrôle, examens. Une fois faite, vous les gardez à vie…

najoua batis

J’espère que cet article vous aura donné des pistes simples et efficaces pour optimiser le temps d’étude. Pour plus d’infos et de conseils, je peux vous recevoir avec votre enfant ou ado en consultations individuelles les mardis et mercredis au centre Péda-GO que j’ai co-fondé et que je co-dirige, à Uccle (Avenue Montjoie 1). Pour redonner aux enfants et aux ados le goût d’apprendre!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *